la sensation et l'émotion se situent à l'intérieur de l'étude physique de la nature; Reich; L'ether, Dieu et le diable

…dorénavant la sensation et l’émotion se situent à l’intérieur et non plus, comme par le passé, en dehors de l’étude physique de la nature. La science mécaniste est obligée de reléguer la sensation hors du domaine de ses recherches, parce qu’elle ne dispose d’aucun moyen de l’approcher. Comme la sensation et l’émotion sont les expériences les plus immédiates et les plus certaines de l’organisme vivant, elles devaient plus que toutes autres chose attirer l’attention de la philosophie naturaliste de l’Antiquité et la harceler de questions. Northrop insiste sur l’importance de la sensation d’organe immédiate pour toute la philosophie naturalistes des anciennes civilisations asiatiques. Pour Démocrite, la sensation n’était pas une fonction métaphysique ou mystique. Elle n’était pas l’œuvre d’un Dieu. Elle s’insérait dans le cadre des fonctions physiques et était attribuée à des atomes spéciaux particulièrement lisses et subtils. Cette conception ancienne est infiniment plus valable que celle de la science « moderne » et serre de bien plus près le processus de la nature.

Animisme, mysticisme, mécanisme ; pg 120-121

]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.