V.I.T.R.I.O.L.; Chevalier et Gheerbrant; Dictionnaire des symboles

V.I.T.R.I.O.L.

Initiales d’une formule célèbre parmi les alchimistes et qui condensait leur doctrine :

Visita interiorem terrae rectificando invenies operae lapidem, soit, selon une traduction de Jean Servier : Descends dans les entrailles de la terre, en distillant tu trouveras la pierre de l’œuvre.

Ces initiales ont formé un mot initiatique, qui exprime la loi d’un processus de transformation, concernant le retour de l’être au noyau le plus intime de la personne humaine…. ce qui revient à dire : Descends au plus profond de toi-même et trouve le noyau insécable, sur lequel tu pourras bâtir une autre personnalité, un homme nouveau (Servier J., L’homme et l’invisible, Paris, 1964, pg 138).

Kurt Seligman (Seligmann Kurt, Le miroir de la magie, Paris, 1956, pg 110) donne un texte et une tradition quelque peu différente : Visitae interiora terrae rectificando invenies occultum lapidem, soit explore l’intérieur de la terre. En rectifiant, tu trouveras la pierre cachée. C’est la synthèse exprimée des opérations alchimiques, aux divers niveaux de transformation considérés, que ce soit celui des métaux ou que ce soit celui de l’être humain. Dans ce dernier cas, le symbole va évidemment plus profond : il s’agit de se reconstruire soi-même, à partir des divers degré d’inconscience, d’ignorance et de préjugés, sur l’irréfragable1 conscience de l’être, par quoi l’homme peut découvrir la présence immanente et transformante de Dieu en lui. Quels que soient donc les meilleurs de ces deux textes et traductions, leur symbolisme revient au même.

1:irréfragable : qu’on ne peut contredire, récuser (Grand Robert)

Dictionnaire des symboles de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, Bouquins, Robert Laffont/Jupiter, 2008.

]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.