Complainte des dieux et réaction d'Enki; Bottéro-Kramer; Lorsque les dieux faisaient l'homme.

Ces jours-là, lorsqu’En-haut et En-bas

eurent été séparés

ces nuits-là, lorsque les destins (des dieux)

eurent été arrêtés,

lorsque les Anunna eurent été mis aux monde,

que les déesses eurent été épousées,

qu’elles eurent reçu chacune son lot :

qui en-haut, qui en-bas,

qu’elles eurent été fécondées, et furent devenues mères,

et qu’il fallut aux dieux se procurer à manger,

tous se mirent au travail :

Ceux du deuxième rang s’occupant aux corvées.

Ils creusaient des canaux, amoncelait de la terre….

et ils moulaient le grain :

mais ils se complaignaient de leur sort !

Cependant Vaste- Intelligence,

Le Façonneur de tous les grands dieux,

Enki, en son profond Engur houleux,

Où nul dieu ne plonge le regard,

demeurait vautré au lit : il n’arrêtait pas de dormir !

Et les dieux de gémir et de protester :

« C’est la cause de notre malheur,

lui qui reste couché à dormir, sans se lever jamais! »

Alors Nammu, la mère primordiale,

la génitrice de tout les dieux,

rapporta à son fils Enki leurs complaintes :

« Toi qui reste couché, à dormir,

sans interrompre ton sommeil,

mais les dieux, mes créatures, récriminent !

Quitte ton lit, mon fils !

Exerce tes talents avec intelligence

et fabrique des substituts aux dieux,

pour qu’ils cessent de travailler! »

A la parole de sa mère Nammu,

Enki sorti donc de son lit.

Et après avoir……

l’intelligent, le sage, l’Avisé….., l’Habile,

le Formateur de tout, confectionna une matrice

qu’il plaça près de lui et étudia avec soin.

Et lorsqu’Enki, Fabricateur par nature,

eut subtilement mis au point le projet,

il s’adressa à sa mère, Nammu :

« Ma mère, la créature à quoi tu avais pensé,

la voici prête au travail des dieux !

Quand tu auras malaxés un lopin

de l’argile tirée des rives de l’Apsû,

on donnera forme à l’argile de cette matrice,

et lorsque tu voudras, toi-même,

lui façonner la « nature »,

Ninmah t’assistera,

et Ninimma, Šuzianna, Ninmada, Ninbara,

Ninmug, Musargaba et Ninguna seront les auxiliaires !

Tu arrêteras alors le destin, ô ma mère,

et Ninmah lui assignera de travailler pour les dieux! »

Enki et Ninmah, v.1-36

Lorsque les dieux faisaient l’homme, Mythologie mésopotamienne par Jean Bottéro et Samuel Noah Kramer, Bibliothèque des Histoires, nrf, Éditions Gallimard.]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.