Information circulante ; Henry Laborit ; La nouvelle grille.

Information circulante Dans le corps humain, l’information circulante est portée à l’étage cellulaire par les « messagères chimiques » que sont les hormones et par le système nerveux, principalement. Elle se rapproche de l’information, telle que l’entendent mes ingénieurs de télécommunication et, comme pour cette dernière, le biologiste devra éviter le brouillage, le bruit qui troublerait le message. Cette information exige d’ailleurs pour être décodée une structure d’accueil plus ou moins spécifique, sans quoi elle ne sera pas signifiante. La structure, nous le savons, se maintient grâce à son appartenance à un système ouvert sur le plan énergétique. La fonction liée à la structure ne se réalise que grâce à la libre circulation de l’information concernant la finalité de l’ensemble organique. Si le repas remonte à plusieurs heures, le glucose sanguin qui a alimenté l’activité fonctionnelle de toutes les activités de l’organisme va baisser. Un système complexe de circulation de cette information va prévenir le foie qui libère du glucose à partir de son glycogène de réserve et alerter le cerveau vers la recherche de l’existence d’une proie possible dans l’environnement pour remplacer les réserves. Le foie, les muscles, le cerveau n’ont en cela aucun objectif expansionniste, ils ne recherchent pas à accumuler le plus de réserves possible, à produire la plus de sucre possible pour le foie, le plus de travail mécanique pour les muscles, le plus d’influx nerveux pour le cerveau. Ils ne sont pas programmés pour acquérir le maximum de puissance les uns par rapport aux autres mais pour agir de telle façon que l’ensemble des éléments qui constituent l’organisation puissent maintenir leur rapport d’ensemble, leur structure dans un environnement donné. L’information circulante est donc bien liée à la finalité qui doit être réalisée par l’information-structure La nouvelle grille ; Henri Laborit ; Folio Essai ; Gallimard. Pg138 Lexique]]>

Information-structure; Henry Laborit ; La nouvelle grille.

Information-structure C’est l’information qui permet de distinguer un homme d’un éléphant. Elle ne circule pas, elle est invariante, du moins en ce qui concerne l’individu. Sa transmission se fait à une autre échelle de temps grâce à la reproduction et au code génétique. L’individu du point de vue de l’information structure peut être considéré grossièrement comme un système fermé. Bien sûr cette structure s’enrichit de l’acquis mémorisé. Mais en réalité à l’intérieur d’elle-même chaque sous-ensemble a la même finalité que l’ensemble : la protection de son intégrité dans le temps.. Tout le malheur de l’homme vient de ce qu’il n’a pas encore trouvé le moyen d’inclure cette structure fermée dans le plus grand sous-ensemble dont la finalité serait aussi la sienne et celle de toutes les autres. Son malheur vient de ce qu’on n’a pas trouvé le moyen de transformer la régulation individuelle en servomécanisme inclus dans l’espèce. Un organisme est donc un système ouvert à l’intérieur de lui-même, par niveaux d’organisation ; c’est une chaîne de servomécanismes. L’entité qu’il représente est ouverte du point de vue de l’information circulante puisque grâce aux organes des sens, il s’informe de ce qui se passe dans l’environnement. Mais ces informations recueillies ne lui servent qu’à agir sur l’environnement au mieux de la conservation de l’information-structure. …. La seule façon d’ouvrir l’information-structure d’un organisme, d’ouvrir l’entité organique régulée, est de le transformer en servomécanisme, c’est-à-dire de l’inclure dans un niveau d’organisation supérieure, à savoir le groupe social, mais dont la finalité devra être la même que la sienne. Malheureusement le groupe social devient aussitôt un groupe fermé, dont la finalité sera de maintenir sa structure, et cela évidemment contre celle des groupes sociaux environnants ; à moins que ces groupes ne s’associent comme sous-ensemble dans un ensemble plus grand. Il faudra une fois de plus trouver pour ce nouvel ensemble une finalité identique à celle des sous-ensembles qui le constituent. La nouvelle grille ; Henri Laborit ; Folio Essai ; Gallimard. Pg36-37]]>

Information signifiante ; Henry Laborit ; La nouvelle grille.

Information signifiante : Une information signifiante est une information perceptible par nos sens et structurée par le système nerveux qui introduit l’ordre informatif dans le monde qui l’entoure. Sans cet ordre l’action sur l’environnement ne serait pas efficace, elle serait inapte à assurer la survie, l’équilibre biologique, le plaisir. … Elle sont signifiante du fait que l’expérience antérieure et le souvenir qui en est resté ont donné une signification pour la survie, le maintien de l’équilibre biologique. Le signifié, la sémantique, se sont ajoutés au signifiant. Ces informations sont devenues signifiantes parce que le système nerveux a établi des relations entre des variations énergétiques survenant dans le milieu et la structure biologique, physico-chimique de l’organisme où il se trouve. La nouvelle grille ; Henri Laborit ; Folio Essai ; Gallimard. Lexique]]>

Petite annonce : Information-structure des sociétés cherche désespérément son information généralisée circulante ; Henry Laborit ; La nouvelle grille.

1, c’est-à-dire rétroactive, avec le milieu. Mais il paraît logique de décrire également à ce nouveau niveau d’organisation une information-structure des sociétés, comparable à celle des organismes, et une information circulante, comparable aux messages nerveux et endocriniens qui permettent de réaliser la finalité de l’ensemble organique. Or, on comprend maintenant qu’une telle société n’existe pas encore. L’information professionnelle, la seule apparemment diffusée car elle permet l’établissement des nouvelles hiérarchies et des dominances, interdit la cohésion des groupes sociaux fonctionnels. Elle ne permet que la production de marchandises, car c’est pas l’intermédiaire de cette production que s’établissent, grâce au profit, les dominances. En d’autres termes, l’homme s’est trouvé depuis les origines en perpétuel « feed-back » avec son environnement. Grâce à son système nerveux, grâce en particulier à ses lobes orbito-frontaux capables d’imaginer de nouvelles structures à partir des faits mémorisés dans son contact avec cet environnement, il a pu non seulement découvrir progressivement l’ « information-structure » contenue dans ce dernier, mais encore ajouter de l’information à celui-ci. Il a structuré la matière inanimée, la masse, d’autant plus efficacement qu’il a mieux utilisé l’énergie. Cette activité à double sens, de l’environnement vers son système nerveux et de son système nerveux vers l’environnement, peut être considérée comme le résultat presque exclusif de la possibilité pour ce système nerveux de traiter l’information. C’est en effet par la connaissance croissante des structures du monde qui l’entoure qu’il a pu en retour structurer celui-ci au mieux de sa survie. Du moins jusqu’à une époque récente. Mais l’ignorance où il est encore de la structure fonctionnelle de son système nerveux lui interdit une action efficace sur lui-même et sur ses rapports avec ses contemporains. Ainsi il a utilisé l’information spécialisée, productrice de marchandises, transformatrice de la biosphère, pour assurer la pérennité de structures sociales hiérarchiques qu’il tenait des espèces qui l’ont précédé. Il lui reste aujourd’hui à découvrir l’information généralisée « circulante » et à la diffuser aux membres de ses collectivités. 1 : sciences des systèmes complexes qui s’intéresse aux interactions entre les parties, leurs relations fonctionnelles et leur mécanisme de contrôle, pour développer une méthode d’analyse et de synthèse, applicable en biologie, économie, informatique,…. (wiktionary.org) La nouvelle grille ; Henri Laborit ; Folio Essai ; Gallimard. pg 133-135]]>