Prise du pouvoir d'Éa; Bottéro-Kramer; Lorsque les dieux faisaient l'homme.

Lorsque Là-haut

le ciel n’était pas encore nommé,

et qu’Ici-bas la terre ferme

n’était pas appelée d’un nom,

seuls Apsû-le-premier,

leurs progéniteur,

et mère …-Tiamat,

leur génitrice à tous,

mélangeaient ensemble

leurs eaux :

Ni bancs-de-roseaux n’y étaient agglomérés,

Ni cannaies n’y étaient discernables.

Et alors que des dieux

nul n’étaient encore apparu,

qu’ils n’étaient ni appelés de noms

ni lotis de destins,

En Apsû-tiamat les dieux

furent produits :

Lahmu et Lahamu apparurent

et furent appelés de noms.

Avant qu’ils fussents devenus

grands et forts,

furent produits Anšar et Kišar,

qui leur étaient supérieurs.

Quand ils eurent prolongé leurs jours,

multiplié leurs ans,

Anu fut leur premier-né,

Conforme à ses parents.

Comme Anšar avait fait semblable à lui

Anu, son rejeton,

Anu pareillement, à sa semblance,

procréa (Éa) Nudimmud.

Or, Nudimmud, lui.

Le futur ordonnateur de ses parents,

était large d’entendement, sage

et doué d’une force immense ;

Bien plus puissant

que le procréateur de son père, Anšar,

il n’avait point d’égal,

comparé aux dieux ses frères.

Ayant dons fermé une bande

ces dieux-frères

troublèrent Tiamat

en se livrant au remue-ménage :

Bouleversant

l’intérieur de Tiamat,

ils tracassèrent, par leurs ébats,

le dedans de l’ « Habitacle-divin ».

Apsû n’arrivait pas

à calmer leur tumulte.

Tiamat, cependant,

demeurait impassible devant eux :

leurs agissements

lui étaient désagréables,

leur conduite, blâmable,

mais elle les épargnait.

Alors, Apsû,

Le producteur des grands-dieux,

appela son Mummu

et lui dit :

« Ô Mummu, toi, mon page

qui me contentes l’âme,

Viens,

allons trouver Tiamat! »

Ils s’en allèrent donc

et, assis en présence de Tiamat,

discoururent et discutèrent

touchant les dieux, leurs rejetons.

Apsû,

ayant ouvert sa bouche,

haussa la voix

et dit à Tiamat :

« Leur conduite

m’est désagréable :

le jour, je ne repose pas ;

la nuit, je ne dors pas !

Je veux réduire à rien

et abolir leur activité,

pour que soit rétabli le silence

et que nous autres, nous dormions! »

Tiamat,

entendant cela,

courroucée,

vociféra contre son époux,

et, s’étant montée d’elle-même,

récrimina aigrement contre Apsû,

parce qu’il avait insinué

du mal en son esprit :

« Pourquoi, nous-mêmes

détruirions-nous ce que nous avons produit ?

Leur conduite est fort désagréable ?

Patientons avec bienveillance! »

Mummu prit alors la parole

pour conseiller Apsû,

tout page qu’il était, récusant

l’avis de sa génitrice :

« Abolis donc, mon père,

cette activité turbulente

pour que tu reposes le jour

et que tu dormes la nuit! »

Apsû s’en réjouit

et les-traits-de-sa-face-brillèrent,

pour le mal qu’il avait machiné

contre les dieux ses enfants :

Il entoura-de-son-bras

la nuque de Mummu,

lequel s’assit sur ses genoux,

et l’Apsû l’embrassa.

Or, tout ce qu’ils avaient machiné

en leur réunion,

on le répéta

aux dieux, leurs rejetons.

L’ayant appris,

ces dieux s’agitèrent,

puis gardèrent le silence

et demeurèrent cois.

Supérieurement intelligent,

expérimenté, subtil,

Éa qui comprend tout

perça leur plan.

A l’intention d’Apsû, il combina

et agença un projet d’ensemble :

ayant ajusté contre lui

son charme auguste le plus fort,

Il le lui récita

et, d’un philtre, le mit au repos :

le sommeil l’envahit

et il dormait béatement.

Quand il eût endormi Apsû,

envahi de sommeil,

et que Mummu-le-conseiller

fut trop hébété pour se tenir-sur-ses-gardes.

Éa détacha le bandeau-frontal d’Apsû

et ôta sa couronne ;

il confisqua son Eclat-surnaturel

et s’en revêtit lui-même ;

Puis, l’ayant terrassé,

il le mit-à-mort

et enferma Mummu,

barrant sur lui la porte.

Il établit alors sur Apsû

son habitacle,

et se saisit de Mummu

qu’il tenait par sa laisse-de-nez.

La glorification de Marduk, l’épopée de la création, v.1-72

Lorsque les dieux faisaient l’homme, Mythologie mésopotamienne par Jean Bottéro et Samuel Noah Kramer, Bibliothèque des Histoires, nrf, Éditions Gallimard.

]]>